Budget & Hébergement aux Fidji

« Fidji est une destination accessible côté budget.  »

Lydiane St-Onge

lire mon histoire

En 2013, je décide de quitter ma carrière prometteuse, ma vie routinière et de vendre mes biens pour partir à l’exploration de la planète et aller au bout de mes rêves.

Mes objectifs : me dépasser tant physiquement que psychologiquement, confronter mes peurs, voyager de façon responsable et aller à la rencontre des peuples qui m’accueillent.

À travers ces pages, j’espère pouvoir vous inspirer pour votre prochain voyage et vous amener à voir le monde différemment.

Fidji peut paraître cher à première vue, mais si vous prenez le temps et y mettez un peu d’efforts, vous serez en mesure d’économiser beaucoup d’argent. Par exemple, comparer les tarifs des compagnies de voyage, des trajets en bateau, des auberges et hôtels peut faire une énorme différence dans votre budget. Oui, oui, Fidji est une destination accessible côté budget, elle est idéale pour les « backpackers » autant que pour les voyageurs à la recherche de luxe. Ce n’est certes pas l’Asie ou l’Amérique centrale, mais considérant le coût de la vie fidjien, Fidji fait bien meilleure figure que l’Australie.

Voici quelques exemples : (Prix 2014)

-Auberge de jeunesse avec repas inclus sur les îles : 35 à 80$ par nuit (assez rare d’en trouver un à 35$, la plupart du temps vous aurez à débourser quelques 70$)

-Auberge de jeunesse à Nadi : 15$ / nuit sans repas

-Auberge de jeunesse en dehors de Nadi : 20-40$ / nuit sans repas

-Transport en bateau : 1 heure / environ 40$

-Transport en avion entre les îles : 30 min / environ 80$

-Repas au restaurant : environ de 8 à 15$

-Bouteille d’eau : varie de 0,90$ à 3$ selon l’endroit où vous l’achetez

-Fruits et légumes au marché : 5 carottes pour 1$, un paquet de bananes pour 1$, un avocat pour 0,60$, un ananas pour 1$, etc.

 

Hébergement 

-Fidji a bien plus à offrir que ces hôtels de luxe format tout-inclus.

-Sur les îles, la très grande majorité des hôtels et auberges vous obligeront à prendre un « meal plan » en plus de votre chambre. Vos repas seront donc fournis par l’établissement. Autrement dit, il n’y a aucune possibilité de cuisiner et de se procurer de la nourriture à l’exception des  aliments de base tels les fruits, les légumes et quelques collations. Le coût des repas varie généralement entre 30 à 60$ par jour (prix 2014).

-Sur les deux îles principales, vous pourrez possiblement vous en sortir sans avoir à acheter un « meal plan », mais cela ne garantit pas qu’ils auront une cuisine à votre disposition (à vérifier). La plupart des hébergements vous encourageront à manger dans leur restaurant. Si vous désirez cuisiner vos propres repas, il faudra planifier d’acheter beaucoup de nourriture avant d’arriver à votre hôtel ou auberge, car les marchés, magasins et épiceries situés à une distance raisonnable se font plutôt rares. Le mot d’ordre : informez-vous au préalable et planifiez en conséquence.

-Avis aux utilisateurs de Couchsurfing : j’ai entendu beaucoup de témoignages concernant des hôtes qui insistaient pour que les voyageurs achètent auprès d’eux des forfaits voyage, soit parce qu’ils entretiennent des liens étroits avec certaines compagnies de voyages ou encore parce qu’ils gèrent eux-mêmes ce genre de compagnies. Soyez sur vos gardes, vous pourrez  certainement obtenir de meilleurs prix chez la concurrence. Notez qu’il ne s’agit pas ici, d’un cas de mauvaise volonté de leur part : ils désirent simplement vous aider et, du même coup, toucher un peu d’argent. Mon meilleur conseil serait donc de s’abstenir d’acheter tout forfait avant d’avoir pris le temps d’avoir adéquatement comparé les prix auprès des différentes auberges de jeunesse et compagnies de voyage. Notez qu’il est également possible et relativement facile de négocier le prix des forfaits. En outre, des centaines d’offres de toutes sortes, vous permettant de découvrir Fidji, toutes aussi intéressantes les unes des autres s’offrent à vous – peu importe votre choix, vous ne serez pas déçus!

-Attention aux punaises de lit. Appelées « bed bugs » en anglais, elles constituent un fléau aux îles Fidji. Ces insectes, qui s’avèrent difficiles à éliminer, se retrouvent habituellement dans les matelas, canapés, sièges de voitures et d’autobus et se nourrissent de sang humain. Assurez-vous de bien vous renseigner quant aux méthodes à suivre afin de détecter les punaises de lit, réduire les démangeaisons de la peau et nettoyer vos vêtements, sacs et autres biens pouvant avoir été affectés.Toutefois,  ne vous inquiétez pas, car les punaises de lit ne posent aucune menace réelle pour la santé humaine et elles ne vous causeront aucune maladie. N’hésitez pas à consulter mon Guide Voyage 101 pour obtenir davantage de renseignements à ce sujet.

Trucs pratiques 

-Retirez beaucoup d’argent avant de séjourner sur les petites îles : une fois sur place vous n’y trouverez aucun guichet automatique et si vous payez par carte de crédit, des frais additionnels de 10% vous seront normalement chargés.

-Si vous prévoyez avoir besoin d’utiliser Internet régulièrement, procurez-vous une carte SIM à l’aéroport. Elles sont offertes gratuitement aux touristes et vous pourrez y ajouter des données Internet à votre convenance. Autrement, vous pourrez utiliser les réseaux Internet disponibles dans les auberges, mais puisqu’il y aura sans doute des dizaines d’autres touristes qui l’utiliseront simultanément, la connexion pourrait s’avérer très lente.

-Achetez beaucoup d’eau avant de séjourner sur les îles, car l’eau n’est pas potable et le prix est souvent exagéré lorsque vous voulez vous en procurer. Même scénario pour l’alcool. Puisqu’il n’y a pas de limite de bagages sur les bateaux, soyez prévoyant et achetez suffisamment de caisses d’eau, d’alcool et autres boissons! Autrement, vous pouvez aussi apporter des comprimés de purification d’eau afin de purifier votre propre eau et ainsi éviter de consommer plusieurs bouteilles d’eau en plastique!

-Pour contempler des paysages dignes d’une carte postale, il faudra généralement vous rendre sur les petites îles avoisinantes. Ceci dit, ne faites pas un X sur l’île principale : elle a tant à offrir qu’elle gagne également à être visitée!