Les incontournables au Chili

« Santiago est ma ville coup de cœur par excellence! »

Lydiane St-Onge

lire mon histoire

En 2013, je décide de quitter ma carrière prometteuse, ma vie routinière et de vendre mes biens pour partir à l’exploration de la planète et aller au bout de mes rêves.

Mes objectifs : me dépasser tant physiquement que psychologiquement, confronter mes peurs, voyager de façon responsable et aller à la rencontre des peuples qui m’accueillent.

À travers ces pages, j’espère pouvoir vous inspirer pour votre prochain voyage et vous amener à voir le monde différemment.

SAN PEDRO DE ATACAMA 

À 2 438 mètres d’altitude, le Village de San Pedro de Atacama a des airs de western avec ses maisons blanches aux portes de bois, ses rues étroites de terre battue et ses lanternes vieillottes. Entouré de montagnes et de volcans dont les pics atteignent parfois les 6 000 mètres, cet endroit est incroyablement beau! C’est d’ailleurs, l’un des meilleurs site sur Terre pour observer les étoiles. On s’y sent comme dans un oasis au milieu du désert. Une ambiance de vacances imprègne toute la ville, car les visiteurs en ont toujours plein la vue avec les attractions naturelles à proximité. J’y suis restée 6 jours et j’aurais pu rester encore plus longtemps! Si le Salar d’Uyuni en Bolivie est en première place des splendeurs naturelles de ce monde, à mon avis, la région de San Pedro est assurément tout juste derrière, et devient donc un incontournable! Je vous conseille justement de passer par San Pedro de Atacama en premier, avant d’aller jeter un oeil au Salar d’Uyuni, pour être impressionné par la beauté qui se surpasse progressivement. En hiver, la température oscille entre les 12 et 15 degrés, alors qu’en pleine nuit, il peut y faire très froid. Depuis Santiago, on met 25 heures d’autobus jusqu’à San Pedro de Atacama, ce qui en décourage plus d’un. Je vous rassure cependant, les routes sont en bonne condition, elle sont signalisées et asphaltées. Jusqu’au Salar d’Uyuni, vous mettrez une heure. On peut s’y rendre en avion aussi et atterrir dans un petit aéroport, situé plus loin, depuis lequel un autobus vous mènera au village. Étant une région touristique très vivante et reculée, tout est très cher à San Pedro, plus cher que n’importe où au Chili.

Activités :

  • Lagunas: Louer un vélo (préparez vous à pédaler votre vie!!! Environ 50 kilomètres) ou prendre un tour guidé, ou visiter par vous-mêmes avec une voiture louée en vous assurant d’avoir une carte des environs.
  • Vallée de la Luna et Vallée de la Muerte: se fait très bien à vélo, à 25 minutes de la ville.
  • Sandboard à la vallée de la Muerte dans les dunes de sable: des agences organisent des tours pour vous y amener, mais vous pouvez aussi louer une planche et y aller par vos propres moyens en voiture.
  • Geysers El Tatio: Idéalement y aller au lever du soleil. À 4280 mètres d’altitude, il fait froid, très froid.
  • Observer les étoiles: soirées organisées pour aller à l’observatoire et recevoir des informations sur l’astronomie! C’est un peu cher, mais ca vaut la peine.
  • Randonnée dans les montagnes/volcans: Vous pouvez y aller en tour guidé vendu par des agences au village, ou avec votre propre véhicule, mais assurez-vous d’engager un guide pour ne pas vous perdre. C’est tellement grand et il y a beaucoup de choses à voir! Il y a des randonnées à cheval aussi.

***Il y a une marché de légumes deux fois par semaine. Profitez de l’occasion pour faire des provisions et des économies. Pour le trouver, il suffit de demander, tout le monde sait où il est. Il y a des légumes bio!***

 

SANTIAGO DE CHILE 

Santiago est ma ville coup de cœur par excellence, qui vient avec toutes les commodités d’une capitale, en plus de prendre place dans un décor splendide! Les montagnes toutes autour avec leurs pics enneigés en hiver, en plus des palmiers au centre-ville vous feront halluciner. C’est trop beau! C’est le meilleur des mondes, à une heure et demi de route, on est au bord de la mer, et à une heure, on est aux pied d’une grosse montagne de ski, sans oublier qu’une tonne de vignobles nous encerclent. La ville est très sécuritaire (ok, certains quartier sont louches, comme dans toutes grandes villes). Il y a beaucoup d’animation dans les marchés et les rues, les gens font du sport, courent dans les parcs. Je me suis bien reposée dans cette ville, autant que j’y ai fait la fête. En très peu de temps, je l’ai adoptée comme ma ville et je me verrais très bien y vivre. Seul hic: elle est connue comme une des villes du monde les plus polluées après Mexico, étant donné l’air qui stagne et ne circule pas à cause des montagnes qui l’entourent et l’emprisonnent.

Activités :

  • Marcher dans la ville: passez par le vieux quartier
  • Cerro san cristobal: Super vue
  • Cerro Santa Lucia: parcs et collines protégés en plein cœur de la ville
  • Sortir dans les bars
  • Ski et Snowboard
  • Mercado central pour les poissons
  • Musées: il y en a à la tonne pour les contemplatifs!
  • Vignobles: un incontournable! Dégustations et visites à profusion aux alentours!
  • Tours guidés à vélo ou à pied

VALPARAISO 

Petite ville portuaire sur le bord du Pacifique, Valparaiso est jolie comme tout. Elle ressemble à un mini San Francisco. Avec des maisons de toutes les couleurs, des escaliers peinturés, des minuscules rues et corridors, elle vaut définitivement le coup d’œil! Son centre historique a été nommé Patrimoine Culturel de L’Humanité par l’Unesco.

Activités :

  • Marcher, marcher, marcher!!! Il y a beaucoup de couleurs, des maisons rouges, jaunes, oranges, bleues, vertes, est-ce que j’ai dit qu’il y avait de la couleur?
  • Aller à la plage: relaxer au soleil, sur le bord de l’eau
  • Vignobles: dégustation et visite
  • Emprunter le vieux funiculaire
  • Observer le street art!
  • Excursion d’une journée à Viña del Mar:  situé tout près de Valparaiso, c’est une station balnéaire idéale pour aller faire de la plage!

PUCON 

Ville moderne, mecque du plein air, qui a des airs de station de ski américaine. Un immense lac et des montagnes entourent la ville, c’est vraiment très beau. Parfois, la nuit, on peut voir un filet de fumée, ou un crachat de lave s’échapper du volcan Villarica juste en face. L’ambiance est très touristique, mais il conserve son charme sympathique! Les gens sont très gentils et ça sent les vacances. On y va pour marcher sur le bord du lac, pratiquer toutes sortes de sports ou partir en expédition au parc national, qui est à 45 minutes de là.

Activités :

  • Rafting : vraiment idéal pour les familles, et pour les ceux qui veulent des sensations fortes mais pas trop, c’est une version du rafting mais très soft
  • Expédition sur le volcan Villarica : expédition d’une journée complète, départ è 6h45 le matin, pour commencer l’ascension au lever du soleil, et retour à 4h pm, on doit y aller avec un guide, en groupe, car on a besoin d’équipement spécial. ** Dans certains cas d’exception, des gens peuvent obtenir une autorisation d’y aller seul, avec leur propre équipement, mais ces gens doivent être compétents et avoir une base d’alpinisme. Équipement : crampons, pics à glace, crazy carpet, masque à gaz, casque, manteau et pantalons d’hiver (mettre un lien vers l’article du blog) Recommander le Chili Kiwi Hostel qui organise l’expédition avec leur propre compagnie.
  • Randonnée dans le parc national : C’est à 45 minutes d’autobus de ville depuis Pucon, il y a un autobus qui part très tôt en matinée et un autre qui revient plus tard dans la journée, ce qui laisse le temps de faire à peu près toutes les randonnées de jour. Vous y verrez des lacs, des montagnes immenses, des volcans et une vue splendide sur les alentours. Il y a des randonnées pour tous les goûts et tous les niveaux. Ma préférée : San Sebastian : pour la vue et le niveau de difficulté (int-diff).
  • Hydrospeed
  • Vélo de montagnes
  • Randonnée à cheval
  • Kayak
  • Paddle Board
  • Ski sur le volcan en hiver

PUERTO NATALES

Petite ville portuaire qui sert principalement de point de ravitaillement avant de s’aventurer dans le Parc National Torres del Paine, on y trouve de nombreuses auberges de jeunesse en tout genre, des magasins de sport (on peut y louer de l’équipement de camping), des épiceries, des bars et restaurants. La promenade au bord du lac est magnifique en fin de journée, avec le reflet du soleil sur l’eau et la vue sur les montagnes. Autrement, on a vite fait le tour de la ville, qui n’a, somme toute, pas un charme extraordinaire. Vers le début de l’hiver, en avril, elle est carrément désertée par les touristes et les vendeurs qui ferment leurs portes pour la saison morte.

***Évitez de planifier votre visite après le 30 avril, c’est le début de la saison morte. Tout ferme : les camping et les refuges du parc Torres del Paine, des ferrys sont hors service et des trajets d’autobus ne sont plus disponibles.

Activités :

  • Aller à la rencontre d’information gratuite au Base Bar, qui vous donne d’excellents conseils sur la préparation de votre randonnée à Torres del Paine.
  • Faire les courses
  • Marcher sur le bord du lac