Les incontournables du Nicaragua

« San Juan del Sur est la plaque tournante du surf au Nicaragua! »

Lydiane St-Onge

lire mon histoire

En 2013, je décide de quitter ma carrière prometteuse, ma vie routinière et de vendre mes biens pour partir à l’exploration de la planète et aller au bout de mes rêves.

Mes objectifs : me dépasser tant physiquement que psychologiquement, confronter mes peurs, voyager de façon responsable et aller à la rencontre des peuples qui m’accueillent.

À travers ces pages, j’espère pouvoir vous inspirer pour votre prochain voyage et vous amener à voir le monde différemment.

POPOYO 

Village reculé, paradis des surfeurs et des amateurs de yoga, Popoyo vous réserve une immense plage et des vagues pour vous seule, ou presque… C’est l’endroit idéal pour admirer les couchers de soleil et pour vous détendre. Ce petit bijou de tranquillité est dans la mire de bien des investisseurs, preuve qu’il est en plein développement, alors dépêchez-vous d’en profiter avant que Popoyo ne se transforme un peu trop! Seul hic à mon avis, l’épicerie la plus proche est à 30 minutes de marche, et les restaurants locaux sont accessibles seulement en taxi. Vous êtes donc confinés à l’auberge où vous logez, qui en profite pour charger le gros prix sur la nourriture et la nuitée.

Activités :

  • Yoga: N’hésitez pas une seconde à prendre part à un cours de yoga ou carrément une retraite à l’hostel Magnific Rock. La salle située au 3e étage avec ses fenêtres ouvertes vous donnent l’occasion extraordinaire de sentir le vent traverser la pièce, de vous faire réchauffer par le soleil, d’entendre les vagues se fracasser sur les rochers et d’observer la mer, droit devant. C’est à couper le souffle.
  • Surf: Vous pouvez louer une planche de surf à l’auberge où vous résidez. Il y en a de toutes les tailles, pour tous les goûts. Si vous désirez prendre un cours, renseignez-vous auprès de la réception!
  • Eaux thermales: Je n’y suis pas allée, mais on dit qu’il y a des piscines naturelles d’eaux thermales en remontant la plage vers le nord! Prévoyez un chapeau et de la crème solaire, car le soleil ne vous donnera pas de répit!
  • Pêche à la crevette: En soirée, pendant le mois de janvier  (je ne sais pas si c’est toujours comme ça), marchez sur la plage et apportez un sac de plastique pour récolter les petites crevettes qui s’échouent sur le sable! Attrapez les à la main. On dit que le courant d’eau froide contraste soudainement avec la température normale de l’eau, ainsi plusieurs poissons et crevettes viennent se jeter sur le sable en quête de chaleur. Faites les frire, pour une entrée délicieuse! Si vous ne savez pas les cuisiner, demandez des conseils à un local en cuisine, il saura quoi en faire!

 

LÉON 

Ville universitaire qui grouille de vie, on y trouve un heureux mélange de locaux et de touristes, pour la plupart de passage, ou en stage d’études. Le soleil tape fort dans les rues, vous chercherez l’ombre, croyez-moi. Je vous recommande de loger dans une auberge qui a une piscine! À Léon, il est possible d’économiser beaucoup d’argent, car le logement et la nourriture y sont très abordables! Et c’est le point de départ d’une foule d’activités aux environs, dont la fameuse descente en luge du volcan Cerro Negro (aussi appelé le Volcano Boarding)! Entre une randonnée sur le volcan Telica ou le Momotambo, vous pouvez aussi vous évader un après-midi à la station balnéaire Las Peñitas, à 30 minutes de là.

Activités :

  • Marcher dans la ville: il y a des tonnes de boutiques, de cafés, de restaurants très intéressants. Le marché près de la cathédrale est un incontournable. Le weekend, des stand resteront ouverts jusqu’à 3h am pour les petits creux de fin de soirée!
  • Monter sur la Cathédrale de Léon: Le toit de la cathédrale vous fera plisser des yeux avec son blanc immaculé! N’oubliez pas votre appareil pour faire des belles photos et pour admirer la chaine de volcans à l’horizon! *On vous demandera d’enlever vos chaussures.
  • Musique live: Demandez à la réception de votre auberge de vous indiquer où vous pouvez aller voir des groupes locaux jouer de la musique live! De belles soirées en perspective! Vous allez danser!
  • Aller-retour à Las Penitas: (voir les détails plus bas, dans la section Las Penitas.)
  • Volcano Boarding (Descente en luge sur le Cerro Negro): Si vous avez envie d’une bonne dose d’adrénaline et que vous n’êtes pas trop serrés côté budget, partez pour cette aventure avec un groupe de touristes, à 8h le matin. Ascension plus ou moins facile – dépendant du vent – de 1 heure (il fait très chaud), vous devrez trainer la luge en bois sur votre dos. Au sommet, vous enfilez une combinaison spéciale fournie par le tour et vous descendez à toute vitesse sur la pente rocailleuse.

***Attention, si vous vous blessez durant cette activité, il y a de fortes chances que votre assurance ne vous rembourse pas les frais d’hospitalisation, car la luge sur volcan fait partie des sports « extrême » non couverts. ***

  • Grimper le volcan Telica: Je ne l’ai pas fait, mais on m’a dit qu’il s’agit d’une superbe randonnée de 6 à 8 heures. Certains la font sur plusieurs jours en campant sur ses flancs. Arrivés au sommet, on peut regarder dans le trou fumant du volcan et sentir la chaleur du sol sous nos pieds! Parfois on peut même apercevoir la lave -surtout la nuit-! Allez-y avec un guide en vous renseignant auprès de votre auberge ou auprès d’une agence de voyage en ville. C’est une randonnée peu touristique, vous aurez l’avantage d’être presque seuls!
  • Expédition sur le volcan Momotombo: On dit qu’il est semblable au volcan Maderas sur l’île d’Ometepe, c’est à dire que ses sentiers se perdent dans la rainforest, donc qu’ils sont boueux et que la vue se résume souvent à un gros mur de brume.

 

LAS PENITAS

Las Peñitas est l’extension « plage » de Léon. À 30 minutes de la ville, on se retrouve sur une longue plage de sable brun, avec des vagues parfaites pour le surf. Beaucoup d’auberges géniales ouvrent leurs portes et l’ambiance festive de l’endroit a de quoi charmer n’importe qui. Au niveau du terminal d’autobus, près de la baie, c’est le coin le plus animé avec quelques restaurants, des bars et de modestes pulperias (dépanneurs-épiceries). Vous pourrez y manger à moindre coût et acheter quelques provisions. De nombreux stands sur la plage vous proposeront de louer des surfs pour environ 10$ US par jour. Ne manquez pas les parties de volleyball qui commencent vers 16h00, ensuite dirigez-vous au feu de camp le plus près! J’y suis restée 3 jours. La vie y est tellement simple et agréable: soleil, surf, crème solaire et pina colada! J’y retournerais demain matin!

Activités :

  • Surf: Des cours de groupe sont planifiés, parfois à partir des auberges à Léon, qui organisent un aller-retour à la plage dans la journée. C’est l’endroit par excellence pour tous les débutants dégourdis, intermédiaires ou professionnels! Des planches de surf sont à louer directement sur la plage! Faites attention aux roches!
  • Tortues: Vers la fin janvier, c’était déjà la fin de la saison pour relâcher les bébés tortues. Je n’ai donc pas pu le faire, ni voir dans quelles conditions tout cela se déroulait. Mais j’ai croisé des voyageurs qui m’ont dit que ça valait vraiment le coup de prendre part à cette expérience unique, une fois dans sa vie. Je crois que l’activité est organisée en partenariat avec la réserve naturelle située de l’autre côté de la baie.

 

SOMOTO  

À cinq heures de transport en commun de Léon, Somoto est un village du nord, situé dans les montagnes. C’est principalement une ville de transit où les voyageurs se reposent avant de reprendre la route pour le Honduras. Autrement, un magnifique canyon attire les sportifs en quête d’aventure! Avec une ambiance plutôt tranquille et sympathique, il est plaisant de marcher dans les rues, de boire un café au parc central le matin, d’acheter des provisions au marché temporaire(près de l’épicerie Pali) en après-midi, et de passer avant le coucher du soleil au terrain de soccer, voire les jeunes se donner à fond dans une partie de très bon calibre. Un comedor vous permet de manger pour pas cher, demandez à ce qu’on vous indique son emplacement, à quelques rues du parc central.

Activités :

  • Canyoning: Les sportifs seront ravis! On nage, on saute, on grimpe, on marche dans le canyon, pendant quatre ou six heures, dépendant du forfait que vous prenez. Je vous recommande d’y aller avec un guide, car la dernière portion se fait en barque, puisque le canyon débouche sur une rivière moyennement large et que ça ferait long à la nage… Cependant, je recommanderais de prendre un guide bilingue local, car ceux-ci sont réputés pour être plus enjoués et bavards que ceux qui parlent seulement espagnol. J’ai aussi pris l’option escalade à la mi-parcours(frais supplémentaires qui en valent vraiment le coup, la paroi est superbe et convient aux débutants comme aux intermédiaires)! Vérifiez la température avant de réserver votre tour, car il est préférable de le faire lors d’une journée ensoleillée. Les compagnies ne fournissent pas de wetsuit. Apportez de bonnes chaussures de sport.

 

LITTLE CORN ISLAND

Mon coup de coeur au Nicaragua, cette petite île est un coin de paradis, une carte postale en soi. J’y ai trouvé la tranquillité, une belle communauté accueillante, de la nourriture délicieuse, une ambiance de fête le weekend, et des plages à faire rêver. Un petit village se déploie près du port, là où les touristes arrivent et partent chaque jour avec la panga. On y trouve des restaurants pour tous les goûts, de charmants petits bars, des auberges, des écoles de plongée et une église. Le tout est relié par un trottoir de béton qui sillonne entre les maisons. Ici pas de voiture, pas de moto. Les gens circulent à pied, à vélo ou tirent de lourdes charrettes pleines de roches, de briques. Pour passer de l’autre côté de l’île, on doit traverser le terrain de baseball, puis marcher sur un chemin de terre battue à travers le bois pour accéder aux plus belles plages, celles ou vous plongez dans l’eau transparente armé d’un masque et d’un tuba et d’où vous ne voudrez plus sortir. Ne repartez pas sans avoir goûté le plat traditionnel: le rondon (ou Rundown)!!! Délicieux! Les locaux parlent créole, espagnol et très bien anglais.

***Assurez-vous de vérifier la température avant d’y aller. Il peut pleuvoir des semaines entières.

***Considérez que vous devrez payer le double pour toute dépense (nourriture, restaurant, hébergement, activité), comparativement au reste du Nicaragua.

***Attention, amenez suffisamment d’argent liquide avec vous, car il n’y a pas d’ATM sur l’île. En cas de problème, il y en a un sur Big Corn.

Transport :

Il y a deux moyens d’arriver jusqu’à Little Corn Island.

L’avion : Je vous recommande fortement cette option même si elle coûte plus cher. Réservez quelques jours d’avance votre billet aller-retour en ligne ou par téléphone avec la compagnie La Costena. En réservant par téléphone, il vous sera possible de prendre un billet de retour ouvert -date de votre choix-, mais vous devrez parler un espagnol parfait, autrement ils vous raccrocheront au nez. Rendez vous ensuite à l’aéroport international de Managua pour décoller. (J’ai payé 164$ US aller-retour. Le vol dure 1 heure et demi.) Vous atterrissez ensuite sur Big Corn Island, puis prenez une panga pendant 45 minutes jusqu’à Little Corn Island. (140 cordobas) Attention, la panga peut être annulée si les conditions météo sont mauvaises.

Le bateau : Option vraiment moins chère, mais vraiment plus longue. Il faut partir de Managua: un bus vous transporte jusqu’à El Rama(160 cordobas). De là, un speed boat descend la rivière jusqu’à Bluefields(250 cordobas). À Bluefields, un autre ferry fait la liaison jusqu’à Big Corn(deux fois par semaine, 255 cordobas). Je vous souhaite un temps magnifique car cette dernière traversée n’est pas de tout repos à ce qu’on dit et dure de longues heures. (Anecdote: Une fois les vents étaient si forts et les vagues si grosses, qu’un passager s’est fracturé le crâne en étant projeté de son siège… Mais d’autres fois, c’est le calme plat et c’est une belle traversée!)

***NOTEZ BIEN: je n’ai pas fait le trajet de cette façon, malheureusement je n’en sais donc pas plus à ce sujet. Vous devrez vous renseigner sur place.

Activités :

  • Cours de Plongée: Des écoles de plongée sont basées sur l’île. Elles offrent des cours et des sorties tout autour. À voir: des raies, des poissons en tout genre, des requins et si vous êtes vraiment chanceux: des dauphins.
  • Regarder les étoiles: prenez une marche lorsqu’il fait nuit et rendez vous au terrain de baseball pour admirer les étoiles! Ou n’importe où sur la plage. Vous serez bouche-bée.
  • Plongée en apnée: Partez des plages du nord et vous pourrez voir facilement des tonnes de poissons et de jolis coraux. J’y ai même vu une raie!
  • Match de baseball: quand un match de baseball a lieu, toute l’île se mobilise dans les estrades! Ne manquez pas ça!
  • Explorer l’île: partez en mode aventurier pour faire le tour de l’île et prenez le temps de discuter avec les gens que vous rencontrez! Ils sont adorables! Vous aurez besoin de plus d’une journée!
  • Escalader la tour de communication: Juste derrière l’auberge The Lighthouse, escaladez la vieille tour de communication! La vue est splendide! Et vous aurez un petit coup d’adrénaline en montant! Soyez prudents!
  • Yoga: Que ce soit au centre du village ou sur la plateforme du Lighthouse, faire du yoga dans ce petit coin de paradis, cela va de soi!
  • En plus, des sorties de plongée en apnée ou de pêche sont aussi possibles avec des compagnies locales. Renseignez-vous sur place.

 

GRANADA

Ville coloniale très colorée et très animée en soirée, Granada va vous donner envie de prendre des photos à la tonne! C’est très agréable de s’y promener. Une rue piétonne demeure le centre des activités avec beaucoup de restaurants et de bars débordants de touristes. C’est la ville de départ pour aller au Laguna de Apoyo (lac au fond d’un cratère de volcan), pour voir la lave en fusion du volcan Masaya, et ensuite aller faire les emplettes au marché de Masaya (une ville voisine).

Activités :

  • Laguna de Apoyo : À 30 minutes de Granada. La route descend dans le cratère et nous amène au bord d’un grand lac entouré de verdure. C’est un petit endroit paisible en semaine et une destination party le weekend. Plusieurs auberges sont installées sur les rives et offrent aux voyageurs de faire du kayak gratuit ou de se laisser flotter sur un matelas gonflable. Vous pourrez peut-être apercevoir des singes.
  • Monter dans l’église La Merced : Juste avant le coucher de soleil, on grimpe dans la tour pour admirer la ville et ses couleurs orangées! N’oubliez pas votre appareil photo!
  • Marché de Masaya : En prenant l’autobus local en direction de Masaya, descendez au terminal et perdez vous dans les dédales de corridors étroits du marché où vous serez pratiquement les seuls touristes (ils vont tous au Mercado de Artesanias). Une section d’artisanat vous permettra de dénicher les meilleurs prix et la meilleure qualité de hamacs!
  • Volcan Masaya : C’est une activité unique. Si vous n’avez jamais vu de lave en fusion de votre vie, je vous la recommande, autrement, passez votre chemin. Après une attente d’une heure à l’entrée du site, vous avez 7 minutes environ au bord du cratère pour regarder la lave, prendre des photos avec une foule d’autres touristes, avant de repartir dans la voiture de l’agence touristique. Il n’y a pas moyen d’y aller à pied, car si une éruption avait lieu, le gouvernement exige que l’évacuation se fasse rapidement. C’est rapide, mais j’ai tout de même été très impressionnée par la force de la nature!

 

OMETEPE 

L’île située dans le plus grand lac d’eau douce du pays, est formée par deux volcans : Maderas et Conception. La vie y est paisible, les gens prennent le temps de se saluer, le sourire aux lèvres, et de discuter avec les voyageurs. Je vous suggère d’y rester au minimum trois nuits, pour vous ajuster au rythme de la vie de l’île. C’est le temps de profiter de la nature, de faire des randonnées sportives, de vous baigner dans les chutes d’eau de San Ramon, de vous balader à scooter, de voir des singes dans leur habitat naturel et d’écouter les grillons le soir. Des autobus relient les principaux villages, mais ne passent pas très souvent. N’hésitez pas à faire du pouce, l’île est très sécuritaire. Mais la nuit, peu de voitures circulent, alors revenez avant le coucher du soleil, autrement vous allez marcher longtemps! Haha! Si la température le permet, grimpez sur un volcan pour la vue spectaculaire!

Transport :

Pour vous rendre à Ometepe, vous devez aller au terminal de Rivas, de là, prenez un autobus qui fait la liaison jusqu’au port de San Jorge pour moins de 10 cordobas(environ à toutes les heures), ou un taxi à 3$US(les chauffeurs vous diront qu’il n’y a pas d’autobus.). Au port, réservez votre ticket de ferry dès que le guichet ouvrira. Il y a deux ferry: celui qui mène à Moyogalpa (1 heure et demi) ou celui qui va à San Jose Del Sur (celui-ci prend 2 heures environ). Soyez prudents si vous louez un scooter sur l’île, car la partie sud (côté Maderas) a des routes en très mauvais état et beaucoup de voyageurs y font des accidents.

Activités :

  • Volcan Conception : Expédition pour les sportifs qui dure de 6 à 8 heures avec près de 1600 mètres de dénivelé. Assurez-vous que le nuage en haut du volcan est quasi inexistant, car la température fait toute la différence dans cette excursion. On passe par tous les climats: sec à la base, jungle et forêt tropicale à la moitié, puis petits bosquets et roches au sommet. Si c’est nuageux, vous serez carrément dans un brouillard blanc très épais une fois au sommet. Demandez à votre guide de commencer à Los Ramos. Vous pourrez donc faire le sentier qui vous permet de descendre en courant dans la petite roche molle pendant 20 minutes!!!! C’est malade!
  • Volcan Maderas : C’est le plus petit des deux volcans. À partir de l’auberge El Zopilote, la randonnée dure environ 8 heures pour couvrir un dénivelé de 1314 mètres. Le prix: 8 $US avec un guide. Le chemin commence à partir de la Finca Magdalena. Le sentier est très boueux -parfois jusqu’aux chevilles- et glissant sur la moitié du parcours, vous allez surement vous salir! Vous avez la possibilité de vous baigner dans un lac au sommet, mais c’est plutôt boueux et rocailleux. Et si la température n’est pas clémente, il pourrait faire froid et pleuvoir lorsque vous serez dans le nuage. Bref, assurez-vous qu’il fasse beau cette journée là! Prévoyez de bonnes chaussures, des vêtements qui sèchent vite en plus d’un manteau de pluie ou coupe-vent et beaucoup, beaucoup d’eau!
  • Chutes San Ramon : Située dans la partie où la route est en très mauvais état, je vous recommande de faire du pouce ou de louer un 4 x 4 en groupe, plutôt que d’y aller en scooter. Une très belle randonnée d’une heure vous mènera à la base des chutes, ou vous pouvez vous tremper dans un petit bassin. Prévoyez de bons souliers, un maillot, un snack et beaucoup d’eau. Ça monte!
  • Charco Verde : C’est mon coup de coeur à Ometepe. Pour les amoureux des papillons et des animaux, prévoyez deux heures, ou plus, pour visiter ce petit sanctuaire de la faune et de la flore. À l’entrée, la maison des papillons, agrémentée de chutes d’eau et de musique classique, vous permettra d’entrer dans un monde de tranquillité en regardant les papillons et les colibris voler gracieusement autour de vous. Plus loin, marchez dans la réserve, autour du lac et repérez les singes qui vivent librement sur le site. Vous pouvez même apporter un pique-nique et aller vous baigner sur la plage!
  • Coucher de soleil à Punto Jesus Maria: Faites un détour pour le voir au moins une fois. Cette petite pointe de terre s’avance dans le lac et vous donne la chance d’admirer le coucher de soleil comme nulle part ailleurs.
  • Ojo de Agua : C’est un endroit agréable pour passer la journée entre amis et se baigner dans des eaux naturelles. Cependant, ne vous attendez pas à être seuls, c’est un site bien connu et beaucoup de gens viennent s’y prélasser. Des chaises longues sont installées. Des drinks sont mêmes servis dans des noix de coco.

 

SAN JUAN DEL SUR

Point de ralliement pour toutes les plages avoisinantes, San Juan del Sur est la plaque tournante du surf au Nicaragua. Ses rues abondent de touristes et de backpackers en gougounes. On y trouve des auberges à chaque coin de rue! L’animation bat son plein le weekend et le night life est définitivement en feu! Les cafés, les surf shop, les studios de yoga, les crèmeries, les casse-croutes, les bars et le marché font de cette petite ville un endroit où on trouve de tout à bon prix, et où on ne s’ennuie jamais. Une tonne d’écoles de surf/yoga sont à votre disposition, dépendant de votre budget et peuvent vous offrir une retraite d’une semaine entière. Je n’ai pas fait de retraite, mais une école a retenue mon attention: Chica brava – qui offre une retraite exclusivement aux femmes!

Si vous désirez vous offrir plusieurs jours de surf consécutifs, dirigez-vous tout de suite vers une des plages au nord (Maderas) ou au sud (Hermosa), car il n’y a pas de vague dans la baie de San Juan. Vous devrez prendre un shuttle jusqu’à la page la plus proche. L’hostel Casa de Oro propose un horaire intéressant de shuttles qui font l’aller-retour pour un prix abordable, sans exiger que vous soyez hébergé chez eux.

Activités :

  • Sunday Funday : On ne peut pas passer à San Juan del Sur sans entendre parler de son fameux Sunday Funday! À mon avis, cela ne vaut pas le coup. C’est un gros party qui prend des airs de beuverie non contrôlée, où tout le monde porte le même t-shirt et se promène comme un immense troupeau. À 35$ US, vous prenez part au pub crawl qui commence à 13h et se termine à l’aurore (transport et t-shirt inclus). Toutes les boissons consommées sont à vos frais…
  • Montée jusqu’à la statue de Jésus : En haut de la montagne qui surplombe la baie de San Juan del Sur, se tient une immense statue de Jésus. La montée se fait très facilement par les rues qui grimpent bien à pic. 30 minutes suffiront pour arriver en haut, en partant du centre-ville. Je vous recommande d’y aller pour profiter du coucher de soleil, avec un petit snack, c’est magnifique. (Les bouteilles en vitre ne sont pas acceptées sur le site. Et il y a des frais d’entrée de 59 cordobas.)
  • Playa Maderas : C’est une plage magnifique située en retrait de la ville, qui attire les surfeurs par dizaine et les touristes venus se faire dorer au soleil. Si vous dormez sur place, c’est un havre de paix dès que les shuttles sont repartis avec tout ce beau monde en fin de journée. Les couchers de soleil sont incroyables et le ciel aussi! Une auberge directement sur la plage se nomme Los Tres Hermanos. Il y a aussi un restaurant: la nourriture y est très chère, mais délicieuse. Vous pouvez louer une planche de surf sur place. Restez-y au moins deux jours pour relaxer et allez jeter un coup d’œil aux alentours en vous promenant à pied!