Les incontournables de la Colombie

Carthagène

Carthagène est une superbe ville portuaire qui possède une partie fortifiée, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle vous charmera par son architecture colorée, l’ambiance, la musique, la mer et tout simplement par la joie de vivre si contagieuse des habitants! C’est une destination assez touristique et quelque peu dispendieuse pour la Colombie, mais qui vaut le détour! Je garde en souvenir ces nuits entières à danser et les journées à déambuler dans les rues si magnifiques de la vieille ville.

Activités :

-Prendre un bain de boue volcanique. S’enduire de boue avec une dizaine de personnes, dans le cratère du volcan Totumo, est une activité prisée par les touristes. C’est ce qui explique le coût plutôt élevé de cette attraction comparativement aux autres activités de la Colombie. Malgré cela, ça c’est une  expérience assez drôle à essayer.

-Se prélasser sur la plage « Playa Blanca » et « Rosario Island ». Attention en ce qui concerne le contenu qui suit, je ne veux pas contrarier personne qui a déjà fait ce tour et qui en gardent de bons souvenirs, mais je préfère être transparente avec vous concernant mon expérience personnelle. Alors, je vous décris brièvement ma journée et je vous laisse vous faire votre propre opinion. Cette journée m’a coûté 45 000 pesos, plus 12 000 pesos pour les taxes portuaires. En premier lieu, nous sommes partis en direction de Rosario Island et lorsque nous sommes finalement arrivés (à titre d’information, il peut y avoir de grosses vagues et donc de bonnes secousses dans le bateau), le guide nous mentionne qu’il y a 2 choix d’activités à faire soit aller visiter l’aquarium (20 000 pesos de plus) ou faire de la plongée en apnée (30 000 pesos de plus pour louer l’équipement). À ce moment, j’ai regretté de ne pas avoir apporté mon tuba et mon masque. Considérant mon petit budget, j’ai choisi de nager autour du bateau durant une heure, car il n’y a pas de plage. J’ai trouvé cela très hypocrite de leur part de ne pas mentionner les extras ($$) avant… mais bon! Nous quittons Rosario, qui est malgré tout, un superbe bel endroit avec une eau translucide et de petits poissons colorés. Par conséquent, il ne faut pas s’attendre à être seul, car des dizaines de bateaux jettent l’encre en même temps et au même endroit. Ensuite, nous nous sommes rendus directement sur la Playa Blanca où plus de 1000 personnes y sont déjà bien installés… il n’y a donc pas un endroit de libre pour étendre sa serviette. Il faut dire que j’y suis allée un samedi, donc il y avait aussi beaucoup de locaux. Malgré cela, il y a toujours beaucoup de gens à cet endroit, car c’est une plage très populaire. Si vous  souhaitez absolument y aller, je vous conseille d’y rester une nuit. Il y a des auberges de jeunesse sur la plage qui sont abordables et qui vous permettront d’avoir la plage à vous seul, ou presque, car tous retournent en ville en fin de journée. Si vous devez retourner en ville, veillez à rester près de votre bateau et gardez-le à l’oeil car vous pourriez le manquer… ils ne vous chercheront pas, cela est certain! Si tel est le cas et que vous le manquez, vous pourrez toujours revenir en taxi. Le bateau demeure quand même le moyen le plus rapide pour s’y rendre et c’est pratiquement le même prix que le taxi.

-Marcher, marcher et marcher! Mon activité préférée qui permet de prendre le pouls de l’endroit, bien voir chaque recoin, admirer l’architecture, parler avec les habitants, contempler la mer, goûter à la nourriture locale… bref, Carthagène c’est l’endroit par excellence pour se promener dans les rues!

-Danser au rythme de la musique reggaeton. Si vous souhaitez sortir en semaine je vous conseille le Media Luna Hostel, le mercredi c’est la soirée à ne pas manquer. La fin de semaine rendez-vous plutôt au Exito. Le samedi soir vous pourrez danser toute la nuit avec les Colombiens et prendre exemple sur leur légendaire déhanchement.

« Le parc Tayrona est définitivement un incontournable de la Colombie! »

Lydiane St-Onge

lire mon histoire

En 2013, je décide de quitter ma carrière prometteuse, ma vie routinière et de vendre mes biens pour partir à l’exploration de la planète et aller au bout de mes rêves.

Mes objectifs : me dépasser tant physiquement que psychologiquement, confronter mes peurs, voyager de façon responsable et aller à la rencontre des peuples qui m’accueillent.

À travers ces pages, j’espère pouvoir vous inspirer pour votre prochain voyage et vous amener à voir le monde différemment.

Barranquilla 

Une ville qui vit au rythme du 3ème plus gros carnaval qui est d’autant plus le plus coloré du monde soit le « Carnaval de Barranquilla ». Ce festival se tient sur une fin de semaine complète, et ce, à chaque année, au mois de février. La parade du samedi est à ne pas manquer et encore moins les soirées de danse et de musique dans les rues de la ville. C’est une vraie expérience typiquement colombienne que je recommande fortement. Durant le carnaval, il est préférable de réserver d’avance pour l’hébergement. Sans compter que les prix sont assez élevés. Il existe quelques auberges de jeunesse à Barranquilla qui sont moins dispendieux et Airbnb offre parfois des options intéressantes. Amusez-vous bien!

 Santa Marta 

Santa Marta est une ville située sur le bord de la mer. La ville n’est pas incroyable en soi, mais son emplacement est idéal, car elle est située à proximité des meilleures attractions de la Colombie. Les activités foisonnent dans ce secteur. 

Activités :

-Visiter la mythique Cité Perdue située sur la plus haute montagne côtière du monde. Deux options s’offrent aux visiteurs. La première se fait en l’espace d’une journée, donc vous devez vous rendre au pied de la Cité et gravir les 2000 marches en pierre. Les terrasses naturelles, les cascades et les ruines de la Cité vous laisseront sans mot! La deuxième option pour les plus aventuriers est de faire un trek de 4 à 5 jours dans la jungle en vue d’atteindre les ruines de la Cité. Le trek est très bien organisé, les guides et les porteurs vous cuisinent vos repas et vous êtes logés dans de petites auberges ou dans des hamacs. Vous n’avez pas à transporter la nourriture, uniquement vos effets personnels. Les groupes sont constitués de 5 à 15 randonneurs. Le guide en charge du groupe vous en apprendra énormément sur les peuples indigènes, la jungle et vous racontera l’histoire de la Cité. Selon l’avis des gens que j’ai rencontré qui ont fait ce trek, ce n’est pas nécessairement facile physiquement, mais c’est un trek accessible. Tous sont unanimes, c’est une expérience incroyable! Coût pour le trek : 950 000 pesos colombiens par personne, soit +/- 385$. 

-Faire une excursion d’une journée à Minca. Ce charmant village est situé dans les montagnes, le tour organisé vous amène visiter les plantations de café et les magnifiques cascades. L’activité est intéressante mais trop courte selon l’avis de plusieurs. Si le temps vous le permet, je vous conseille d’y rester au moins deux jours et d’en profiter pour faire une randonnée dans les montagnes rocheuses.

-Faire un séjour au Parc national naturel de Tayrona. Le parc Tayrona est définitivement un incontournable de la Colombie! Ces superbes plages de sable blanc, son eau turquoise, son immense jungle et ses montagnes tout autour font de cet endroit un petit coin de paradis. Il faut y passer au moins une nuit, car pour s’y rendre, il faut compter 45 minutes de route, depuis Santa Marta. Par la suite, on doit marcher environ 2 heures pour se rendre jusqu’à la plage, depuis l’entrée du parc national. Je vous conseille fortement la plage de Cabo San Juan avec son terrain de camping immense. Arrivez tôt car les hamacs se louent très rapidement et il ne vous restera que des tentes sans matelas! Essayez de louer un des 16 hamacs situés sur la petite colline, c’est de loin le meilleur endroit pour y passer la nuit. N’oubliez pas de vous habiller chaudement le soir venue et d’apporter avec vous un bon sac de couchage, car le vent se lève la nuit et il fait très froid. Vous n’avez pas besoin d’apporter de la nourriture, car il y a un restaurant abordable sur place. Pour ma part, lorsque j’y suis allée j’ai apporté ma nourriture et mon équipement de camping, cela m’a permis d’économiser. Le tarif est moins cher lorsque vous avez avec vous votre propre équipement. Dernier petit conseil, vous devez toujours être prudent car les courants marins sont dangereux sur certaines plages du parc. Coût 2019 pour location d’un hamac / nuit : 50 000 pesos colombiens, 20$ (possibilité de bénéficier d’un rabais si vous êtes étudiants).

-Profiter de vos vacances à Playa Blanca. Reconnue pour être l’une des plus belles plages de la Colombie avec son sable blanc, Playa Blanca est une destination prisée par les touristes. Malgré le fait que la plage soit constamment bondée de monde, c’est un endroit exceptionnel de la Colombie. 

-Se prélasser sur la plage de Concha Bay. Profiter d’une journée plage sur la jolie baie de sable brun dans le parc national. Rien d’exceptionnel, mais si la plage vous manque, c’est une option plus près de Santa Marta. Je vous conseille tout de même de privilégier le Parc national de Tayrona plutôt que Concha Bay.

-Faire la fête dans un Chiva Bus. Le vendredi, l’auberge de jeunesse « The Dreamer » organise une soirée dans un Chiva Bus. C’est un autobus typiquement Colombien transformé en discothèque, on y fait jouer de la musique et on y boit beaucoup, mais beaucoup d’alcool. L’autobus se promène dans la ville pendant près de 2 heures à environ 10 km / heure. Il y a une superbe ambiance de fête dans l’autobus, les gens dansent et chantent et la soirée se termine dans un des bars les plus populaires de Santa Marta. Coût 2019 :  les tarifs varient, le taux moyen est de 20$ / personne. 

Minca 

Minca est un joli village perché dans les montagnes à 45 minutes de route de Santa Marta. La jungle, les cascades d’eau et la tranquillité qui y règne, font de ce village un oasis de paix. Pour ma part, j’ai adoré me promener dans la jungle, visiter les  sites de production de café et de cacao et relaxer près des cascades. Conseil 101, apportez avec vous du chasse-moustique!

Activités :

-Faire une expédition de plusieurs jours, dans la jungle, pour apprendre des techniques de survie. La compagnie  DC Bushcraft Survival offre des expéditions conçues sur mesure, dépendamment de vos besoins et intérêts. Contacter le guide Duncan via  Facebook (DC Bushcraft Survival) il vous fera vivre une expérience des plus mémorables.

-Se baigner dans les piscines naturelles telles que la cascade Pozo Azul, à environ une heure de marche du village(Tarif d’entrée : 10 000 pesos soit environ 4$) ou encore, la cascade Marinka, celle-ci est peu connu des touristes, l’endroit est donc très paisible (Tarif d’entrée : +/- 2$).

-Visiter une plantation de café. (Tarif : environ 15 000 pesos) 

-Observer les oiseaux. La sierra Nevada ainsi que Minca ont la réputation d’accueillir plus de 400 espèces d’oiseaux. Plusieurs tours guidés sont offerts. (Tarif : prévoir environ 30 000 pesos pour cette activité)

-Faire une randonnée jusqu’au sommet du Cerro Kennedy ou de Los Pinos. 

Bogotá 

La capitale de la Colombie, Bogotá, est située à 2 640 mètres d’altitude. Il suffit de boire qu’une seule coupe de vin pour sentir les effets de l’altitude sur notre corps. Ainsi, ça coûte moins cher en alcool… Yeah! Mise à part cela, Bogotá a la réputation d’être une ville désabusée et dangereuse. Sans compter que la température laisse perplexes certains voyageurs, car il pleut régulièrement à Bogotá et par moments il fait très froid.  Beaucoup de voyageurs préfèrent éviter cette ville aux risques de ne pas profiter pleinement de leur voyage. Pour ma part, j’ai été agréablement surprise en découvrant cette ville, j’y suis restée pratiquement 2 semaines (séjours séparés). La ville est bâtie sur le flanc du Monserrate, la vue  du sommet est absolument magnifique. Un quartier à ne pas manquer est celui de la Candaleria. Ce quartier colonial et coloré est très animé. Les habitants et les marchands  de tous genres participent à l’animation de la ville. On retrouve également à Bogotá des quartiers de style anglais avec des maisons luxueuses, des restaurants raffinés et des boutiques de mode à en perdre la tête. Le dimanche, c’est une journée réservée aux amateurs de vélo, ne vous étonnez pas de voir des rues bloquées ou circulent des tonnes de cyclistes. Évidemment, à Bogotá certaines règles de sécurité doivent être appliquées. Par exemple, il vaut mieux ne pas sortir son cellulaire ou son appareil photo en public, rangez-le dans une poche fermée, difficile d’accès. Ensuite, je vous conseille d’être sur le qui-vive en tout temps, car les vols à l’arrachée sont fréquents. Pour finir, je vous suggère d’utiliser les services de Uber ou Tapsi plutôt que de héler un taxi dans la rue. Somme toute, certaines précautions doivent être prises pour que votre séjour à Bogota soit des plus agréables, mais la ville a beaucoup à offrir. Elle mérite donc qu’on s’y attarde!

Activités:

-Se balader dans le quartier historique Candaleria.

-Visiter la ville en vélo, le dimanche.

-Visiter le musée De l’Or. 

Faire un tour dans les tunnels de la Cathédrale de Sel. 

-Monter le Mont Monserrate. D’ailleurs, monter et descendre à pied est un bon exercice pour tester l’altitude. Apportez avec vous des vêtements multicouches, car la température varie durant l’ascension.

El Cocuy 

El Cocuy est définitivement ma destination favorite de la Colombie, car c’est le paradis du trek! Il s’agit d’un village à environ 4 000 mètres d’altitude, à 8 heures de bus de Bogotá. Peu touristique, El Cocuy est un bon point de départ pour explorer le parc national de la Sierra Nevada, l’une des chaines de montagnes les plus impressionnantes d’Amérique du Sud ainsi que le parc national d’El Cocuy culminant 5 330 mètres d’altitude. Vous pourrez organiser un trek par vous-même ou engager un guide pour vous accompagner. Les décors sont splendides et les habitants qui vivent en montagne sont super-accueillants. D’ailleurs, vous pouvez loger dans les maisons d’hôtes cabanas ou louer un équipement de camping sur place, avant votre départ. Si vous aimez la marche en montagne, ce sera votre endroit de rêve! 

Activités:

-Il y a une multitude de treks disponibles pour tous les niveaux au parc national de la Sierra Nevada et celui d’El Cocuy. Pour ma part, je n’aie pas eu besoin de guide. Les sentiers sont bien indiqués, il est donc facile de s’y retrouver. Par contre, si vous choisissez de faire un trek en totale autonomie soyez toujours accompagné d’un(e) partenaire/ami(e), restez attentif aux symptômes de l’altitude et surtout, respectez vos limites. *** Vérifiez si le parc est rouvert, car il était fermé temporairement.***

Leticia 

Faire la descente du deuxième plus long fleuve au monde soit l’Amazone, ça vous dit? Leticia est une ville de correspondance, les voyageurs s’y rendent pour traverser l’Amazone afin d’atteindre un pays voisin à la Colombie soit le Pérou ou le Brésil. Deux options sont disponibles. La première est de prendre un bateau traditionnel, le voyage dure de 3 à 4 jours. La deuxième façon de faire, est de prendre un bateau rapide, dans ce cas-ci le voyage dure une journée. Les prix des billets d’avion pour se rendre à Leticia en provenance de Bogotá sont relativement chers, environ 200$. Pour ma part, j’ai préféré prendre un bateau rapide pour me rendre dans la ville d’Iquitos, au Pérou. Si vous choisissez l’option lente soit le bateau traditionnel, il est préférable d’être accompagné, car quelqu’un doit surveiller en PERMANENCE vos biens, faute de se faire voler. Les vols sont très fréquents à bord. De plus, je vous conseille de faire comme les locaux et d’apporter votre hamac, car il n’y a aucun lit à bord. Vous pouvez donc accrocher votre hamac d’un poteau à l’autre sur le bateau. La ville Leticia et Iquitos font toutes les deux parties de l’Amazonie, si vous avez à choisir entre les deux, je conseille fortement Iquitos, car il y a plus de choix d’activités et les prix y sont plus abordables.

***À noter : renseignez-vous bien pour faire vos étampes de passeport la journée d’avant. Assurez-vous d’obtenir votre étampe de sortie de Colombie en passant à l’aéroport ainsi que votre étampe d’entrée pour le Pérou ou le Brésil, et ce, avant de prendre votre bateau. Faites cela, la journée avant votre départ en bateau. Les douaniers oublient volontairement de faire les étampes. Il faut donc être vigilant. 

San Andrès et Providencia 

San Andrès et Providencia sont des îles paradisiaques au milieu des Caraïbes, à la hauteur du Nicaragua. Imaginez une température chaude, de l’eau turquoise, des plages de sable blanc, des beaux poissons, de la plongée, du kitesurf, de la planche à voile… bref un petit coin de paradis! La compagnie d’aviation Viva Colombia offre des billets peu dispendieux au départ de Bogotá et Carthagène. Achetez les d’avance pour de meilleures aubaines et surtout, prenez des billets aller-retour, autrement les douaniers ne vous laisseront pas entrer sur les îles. Pour profiter au maximum des îles, je vous recommande de rester au moins 5 jours sur chacune d’elles. 

SAN ANDRÈS:

Cette île est surnommée la mer aux 7 couleurs! Le bleu de la mer varie d’un endroit à l’autre, créant ainsi un horizon hallucinant. L’île est populaire auprès des voyageurs, c’est pourquoi on y retrouve de luxueux hôtels, des infrastructures typiquement américaines telle que des restaurants, cafés, magasins et etc. Pour être dépaysé, il faut sortir du centre touristique de l’île.

Activités:

-Faire le tour de l’île en vélo. Cela prend minimum 2h30, et ce, sans difficulté. 

-Faire une excursion. Visiter les îlots Johnny Cay et autres… Cette excursion en bateau  vous permet de faire du snorkeling toute la journée et inclus un repas.  Je connais une Québécoise qui habite à San Andrès et qui peut vous organiser une excursion à très bon prix, n’hésitez pas à la contacter. 

Caroline Valois (courriel: valoiscaroline@yahoo.ca)

PROVIDENCIA:

Mon île préférée… car elle est minuscule, elle semble être figée dans les années 50 et on n’y retrouve pas de mégas hôtels, ni d’immeubles à plusieurs étages. La « vibe » des Caraïbes est présente partout sur l’île. De plus, les locaux invitent assez fréquemment les touristes à dormir chez eux, c’est donc une option intéressante qui permet de faire de belles rencontres. N’hésitez surtout pas à aller cogner aux portes et demander le gîte, vous n’avez rien à perdre! Pour passer d’une île à l’autre, vous pouvez prendre un immense catamaran au prix de +/- 80$. 

Activités:

-Faire du Snorkeling

-Faire de la plongée (possibilité de suivre des cours ou de faire des sorties avec les écoles de plongée).

-Gravir la montagne (trek de courte durée et très accessible) 

-Se balader en vélo, quelques bonnes côtes vous attendent!