Les incontournables de l’Indonésie

« Ubud est de loin ma ville favorite à Bali!  »

Lydiane St-Onge

lire mon histoire

En 2013, je décide de quitter ma carrière prometteuse, ma vie routinière et de vendre mes biens pour partir à l’exploration de la planète et aller au bout de mes rêves.

Mes objectifs : me dépasser tant physiquement que psychologiquement, confronter mes peurs, voyager de façon responsable et aller à la rencontre des peuples qui m’accueillent.

À travers ces pages, j’espère pouvoir vous inspirer pour votre prochain voyage et vous amener à voir le monde différemment.

LES ÎLES GILI 

Ce sont trois îlots paradisiaques situés au large de Lombok. D’abord, Gili Trawagan qui est le plus touristique et festif des trois îlots. Ensuite, Gili Meno reconnue comme étant une île aux plages désertes, loin des touristes. Pour finir, Gili Air soit le parfait compromis entre les deux premières îles, avec son ambiance décontractée, ses bons restaurants, ces magnifiques plages et ses soirée arrosées. En somme, les îles Gili sont un excellent point de départ pour suivre vos cours de plongée ou essayer le « free dive »! 

Gili Trawagan :

J’adore cette île, notamment en raison de l’ambiance incomparable qui y règne. Vous y trouverez des plages magnifiques, des dizaines et dizaines de restaurants, une vingtaine de bars et un choix très diversifié d’hébergements. Le meilleur endroit pour voir de magnifiques couchers de soleil et fêter toute la nuit! Quelquefois, l’île prend les allures d’un « Spring Break », cependant soyez rassurer, tout retourne au calme durant la journée. Le côté ouest de l’île est un mixte entre action et tranquillité. Je conseille fortement Gili Trawagan aux voyageurs sociables, ouverts d’esprits qui  souhaitent rencontrer d’autres voyageurs.

***Renseignez-vous quand a lieu le ramadan, puisque tous les bars ferment à minuit durant ce mois saint. Il y a toutefois une exception à la règle soit le bar Silent Disco. Comme dans pratiquement tous les clubs, des DJ mixent de la musique à la seule différence qu’au Silent Disco les clients ont des écouteurs sur les oreilles. Si vous les retirez, il n’y a plus aucun bruit! C’est à essayer! ***

Activités :

  • Faire de la plongée. C’est un endroit idéal pour faire sa certification « Open Water » ou « Advanced ». Les prix sont plus que raisonnables, et ce, dans tous les centres. Il faut prévoir environ 400$ pour le « Open Water » et 330$ pour l’« Advanced ». Une plongée unique coûte environ 35-40$. Voici mes recommandations : Le Blue Marlin, Big Bubbles, Trawangan Dive, Diversia (mon préféré).
  • Sillonner l’île en vélo.
  • Admirer les couchers de soleil dans les nombreux bars de plage du côté sud-ouest de l’île.
  • Faire du « snorkeling » du côté nord-est jusqu’au sud-est pour admirer des dizaines de tortues! Vous pouvez louer votre équipement à peu près partout. Sinon il y a aussi des circuits organisés qui coûtent 10$ pour la journée complète!
  • Faire la fête dans les différents bars. Chaque jour, il y a un bar désigné pour faire la fête. Vous n’avez qu’à vous informer auprès des établissements et des locaux (Sama-Sama, Irish Bar, Blue Marlin Bar, Surf Bar).
  • Faire la fête sur le « Party Boat ». Par contre, cette activité est uniquement offerte deux jours par semaine. Pour connaître les dates, informez-vous au Jiggy Jigs, près du Night Market.
  • Observer le lever du soleil depuis la colline.
  • Manger dans des « warungs » du coin. C’est-à-dire de petits restaurants offrant de la nourriture authentique des îles indonésiennes, un pur délice!

Gili Meno 

Gili Meno qu’on pourrait aussi appeler « l’île désertique », car vous serez pratiquement seul sur la plage! Superbe endroit pour se retirer du monde et s’isoler complètement. Les voyageurs s’y rendent pour la tranquillité absolue qui y règne. Il n’est donc pas surprenant qu’autant de nouveaux mariés choisissent Gili Meno pour leur lune de miel! La plupart des gens ne séjournent pas sur l’île, ils préfèrent pour la plupart, passer un après-midi sur la plage pour relaxer et faire de la plongée en apnée. 

Activités : 

  • Faire de la plongée en apnée ou de la plongée en eaux profondes.
  • Faire le tour de l’île en vélo (1.5 km).

Gili Air : 

Quant à Gili Air, les avis sont mitigés. Certains voyageurs adorent cette île et d’autres la trouvent plutôt ennuyante. Bref, les avis sont partagés selon les goûts de chacun. Je vous suggère tout de même d’y jeter un coup d’oeil pour ainsi faire votre propre opinion, car cette île offre un bon compromis entre Gili Trawagan et Gili Meno. Parfois des festivités sont organisées en soirée, mais le jour suivant c’est le retour au calme. Sur l’île, les journées se ressemblent et se terminent par un BBQ ou feu de camp sur la plage entre amis. La moyenne d’âge est un peu plus élevée et les locaux sont plus sympathiques que sur l’île de Gili Trawangan. Je conseille cette destination à tous ceux et celles qui souhaitent se tenir à l’écart de l’agitation sans pour autant être complètement isolés. 

Activités :

  • Faire de la plongée! C’est un endroit idéal pour faire sa certification « Open Water » ou « Advanced » (recommandations : Gili Air Divers, Blue Marlin, Ocean 5).
  • Pratiquer du « Free diving » avec la compagnie Gili Air Divers
  • Faire du vélo autour de l’île
  • Un verre à la main, installez-vous dans l’un des nombreux bars de plage du côté ouest de l’île, afin d’observer le coucher de soleil.
  • Plongé en apnée du côté est et si la visibilité est bonne, essayer du côté du port, afin d’admirer les magnifiques coraux! Il est possible de louer de l’équipement à peu près partout sur l’île.
  • Faire du yoga au H20.

Bref, pour ceux et celles qui souhaitent faire un arrêt sur les îles Gili sans pour autant y passer la nuit, il y a des expéditions d’une journée qui sont organisées sur ces îles pour la modique somme de plus ou moins 10$. C’est une bonne façon de découvrir ce paradis terrestre et marin en peu de temps! Il y a également des croisières de quatre jours qui sont offertes sur les îles Gili. Le navire fait plusieurs arrêts, vous aurez donc la chance en autre de visiter la mythique île de Komodo et celle de Florès. 

ÎLE DE KOMODO ET ÎLE DE FLORÈS

Île de Komodo

Située à l’ouest de Florès, l’île de Komodo est totalement hallucinante. C’est une destination magnifique et à la fois magique à visiter. La  richesse naturelle de ce lieu est préservée depuis 1980, lors de la création du Parc National de Komodo. D’ailleurs ce parc est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et est considéré comme l’une des 7 merveilles naturelles du monde. On s’y rend surtout pour observer les fameux dragons de Komodo ; l’animal emblématique de l’île. Les animaux sauvages, les plages paradisiaques et les volcans contribuent également à la renommée de l’île. Komodo est une destination qui conviendra à tout aventurier! 

Activités : 

  • Faire de la plongée.
  • Faire une ascension sur les volcans. 
  • Observer les dragons de Komodo. En après-midi les dragons sont moins actifs et dorment généralement. Donc, il est préférable de faire cette activité tôt le matin. 

Île de Florès 

Loin du tourisme de masse, l’île de Florès fait rêver tous ces voyageurs! L’île a été baptisé « Florès ; Fleurs » en raison de la floraison spectaculaire des arbres Flamboyants. L’île est dotée d’une végétation luxuriante, en plus de compter une dizaine de volcans, le plus populaire est le Kelimutu avec ses trois lacs aux couleurs variées et changeantes. Au Nord de l’île se trouvent des rizières en terrasse, des cascades et des montagnes à n’en plus finir! C’est aussi sur la côte nord, que la baie de Maumere se situe. Cet endroit abrite des villages de pêcheurs, des plages et un incroyable site de plongée. 

Activités : 

  • Faire un trek jusqu’au sommet du Kelimutu, afin d’admirer les trois mystiques lacs.
  • Visiter les villages, les rizières et échanger avec les habitants.
  • Faire de la plongée dans la baie de Maumere.
  • Profiter du soleil sur les plages désertiques de Florès.

UBUD (BALI)

Ubud est de loin, ma ville favorite à Bali! Je considère que cette ville est le meilleur endroit pour s’imprégner de la culture balinaise. Terrasses de riz, yoga, nourriture saine, méditation, spectacle de danse et de musique, marché matinal, forêt de singes, bons restaurants et petits cafés, tout y est! Les habitants sont accueillants et généreux de leur temps, sans compter que la vie est calme et sereine à Ubud. La culture culinaire en elle-même vaut le détour. On y mange comme des rois! Sachez que le charme de cette ville attire beaucoup de touristes. Malgré cela, je continue de croire que ce petit coin de pays est apaisant et très agréable! 

Activités :

  • Faire du yoga et de la méditation (je vous conseille le Yoga Barn).
  • Se promener en scooter dans les villages avoisinants pour voir les terrasses de riz.
  • Visiter la Forêt de singes (Monkey Forest).
  • Se promener à vélo dans les champs de riz.
  • Regarder un spectacle de danse et de musique balinaise.
  • Faire un Trek sur les monts Batur et Agung.
  • Prendre part à une séance de massage, réflexologie ou de reiki.
  • Relaxer, prendre un café ou un jus super santé, marcher dans les rues tout en faisant du lèche-vitrine dans les petites boutiques.

LOMBOK 

L’île se distingue de Bali de par son paysage, ses magnifiques plages, ses habitants, sa communauté musulmane, ses mosquées, ses traditions, son accueil ainsi que par son allure rustique peu exploitée par le tourisme. À proximité des villages, au sud de Lombok, se cachent d’incroyables plages avec d’immenses vagues parfaites pour faire du surf. Par ailleurs, c’est sur cette île que se trouve le deuxième plus haut volcan de l’Indonésie, le mont Rinjani, culminant à 3 726 mètres d’altitude. Avec tous ces attraits naturels, il ne reste sans doute plus beaucoup de temps avant que Lombok soit à son tour envahie par les hôtels et restaurants. Dépêchez-vous d’aller y jeter un coup d’oeil!

Activités :

  • Faire l’ascension du mont Rinjani. Pour ceux et celles qui sont en bonne forme physique, je vous conseille d’opter pour la formule 3 jours / 2 nuits. C’est une aventure tout à fait exceptionnelle!
  • Surfer à Kuta. C’est un village au sud de Lombok reconnu mondialement pour ses vagues.
  • Se promener en scooter pour admirer les côtes, les plages, les montagnes (au Nord) et visiter les villages aux alentours.

NUSA LEMBONGAN 

Située à seulement quelques kilomètres au large du sud-est de Bali, l’île de Nusa Lembongan est la destination idéale pour échapper aux tourismes de masse de sa célèbre île voisine. Ayant une superficie de 8 km2, cet îlot est littéralement un petit coin de paradis! L’avantage de voyager sur une petite île, c’est que tout est à proximité. Ainsi, on peut marcher jusqu’au sommet des falaises, le long des plages et aller visiter les sites d’algoculture. La culture d’algue est l’activité économique la plus répandue sur cette île. Visiter les fermes d’algues est donc, un incontournable à faire à Nusa Lembongan. L’île est aussi reconnue pour ses sites de plongée très diversifiés. D’ailleurs, c’est l’endroit par excellence pour nager avec les gigantesques raies Manta et Mola Mola!

Activité :

  • Visiter les sites d’algoculture.
  • Faire le tour de l’île à pied.
  • Faire de la plongée avec les raies Manta et Mola Mola.
  • Faire un tour en bateau au sein de la mangrove.

KUTA (BALI)

En raison de sa proximité avec l’aéroport international de Bali, Kuta est l’endroit de prédilection pour débuter et terminer son séjour à Bali. Par contre, la situation géographique de Kuta amène aussi son lot d’inconvénients. Fortement envahie par les touristes, la ville semble totalement dépossédée de sa vraie nature, ainsi ne ressemblant à rien à Bali ! Musique, bars, plages infinies, magasins, surf, restaurants internationaux et hôtels luxueux se côtoient dans ce même endroit restreint. Je dois avouer que les rumeurs sont vraies, Kuta est la destination par excellence des grands fêtards sur l’île de Bali. Néanmoins, je considère que Kuta a beaucoup plus à offrir, il faut seulement prendre le temps de bien l’explorer. Comme mentionné précédemment l’un des avantages de cette ville, c’est qu’elle est bien située. Il s’agit donc d’un bon endroit pour louer un scooter, se déplacer et accéder facilement aux villes avoisinantes.

Activités :

  • Si vous aimez magasiner, c’est la place! N’hésitez surtout pas à négocier lorsque vous serez dans les petits marchés, car les prix annoncés peuvent parfois être réduits de moitié.
  • Faire du surf ou suivre un cours de surf. Pour sauver de l’argent, je vous recommande de louer votre surf dans un «Surf Shop» plutôt que sur la plage, car les tarifs sont plus bas.
  • Se baigner à la plage. Soyez prévenus, les plages abondent de vendeurs. Vous pouvez tout simplement les ignorer, ils sont habitués. Autrement, marchez environ 10 minutes en direction de Legian et Seminyak et vous vous ferez beaucoup moins déranger. Faites attention aux contrecourants marins qui sont souvent très forts et peuvent vous emporter rapidement vers le large!
  • Se promener en scooter aux alentours pour visiter les différents quartiers tels Legian, Seminyak et Canggu. Toutefois soyez prudent sur les routes, car il y a beaucoup de congestion routière à Kuta.
  • Faire la tournée des bars et des clubs.

SEMINYAK (BALI) 

À seulement quinze minutes de Kuta, Seminyak offre d’innombrables bars, clubs, restaurants, auberges, «guesthouses» et hôtels. L’ambiance est décontractée avec un côté « trendy » et la moyenne d’âge est un peu plus élevée qu’à Kuta. De façon générale, il faut s’attendre à payer un peu plus cher pour nos boissons et nos repas qu’à Kuta. Personnellement, j’ai trouvé les gens moins ouverts et sympathiques qu’à Kuta. Malgré cela, Seminyak est un endroit agréable. Les cafés et les restaurants sont charmants et la nourriture est de bonne qualité. Sans compter que les plages ne sont pas trop achalandées par les apprentis surfeurs. Bref, Seminyak est une bonne alternative pour les voyageurs souhaitant éviter l’action et les foules de Kuta.

Activités : 

  • Prendre un verre dans un bar sur la plage avec les « Bean Bags ». L’ambiance est super, les couchers de soleil sont magnifiques et tous les jours, dès 17:00, c’est le « happening » !
  • Faire du surf.

CANGGU 

L’industrie du surf est la principale source économique de Canggu et de ses environs. Ce qui est d’ailleurs très logique, vu la qualité des vagues de ce lieu. Canggu est devenu au fil des années, un endroit de prédilection pour les surfeurs en quête d’un Bali authentique. En plus d’être à l’abri du tourisme de masse, les vagues à Canggu sont idéales pour tout type de surfeurs. Je préfère de loin les plages de Canggu aux plages désabusées de Kuta et Seminyak. D’ailleurs, la vague Old Man’s jouit d’une réputation mondiale. Petit rappel, à Canggu il est primordial de s’informer sur les contrecourants et les endroits à éviter avant d’aller surfer. Canggu est l’endroit idéal pour pratiquer ses techniques de surf, contempler l’océan ou s’adonner à une séance de yoga. J’ai préféré Canggu à Seminyak et Kuta, car les voyageurs y sont généralement plus jeunes, amicaux et ouverts aux rencontres étrangères. D’autant plus, je trouve que Canggu est plus joli que Seminyak, et les prix y sont plus abordables. Bref, je trouve que cette destination est un bon compromis entre quiétude et action. 

Activités : 

  • Faire du surf.
  • Manger sur le bord de l’eau en admirant le coucher du soleil. Il y a plusieurs restos et bars à Echo Beach et sur la route en direction Batu Bulong et une bonne ambiance y règne à peu près partout!

SANUR 

La petite ville de Sanur est reconnue pour ses grands vents, ses vagues et son port bien situé offrant le trajet vers Nusa Lembongan. Un endroit parfait pour relaxer sur de magnifiques plages de sable blanc, regarder les kitesurfeurs zigzaguer entre les bateaux de pêcheurs et se promener à vélo au bord de l’océan. Oubliez les bars bruyants et les rues achalandées, Sanur est un endroit pour profiter du soleil et se reposer. Il y a plusieurs « warungs » locaux qui offrent des plats typiques de l’Indonésie tels que le Nasi Campur. Je vous conseille donc de vous balader dans les rues moins achalandées de Sanur, afin de déguster ces petites merveilles indonésiennes. 

Activités :

  • Pratiquer des sports nautiques tels que le kitesurf, le surf et la planche à voile. Au bout de la promenade, il y a un minuscule centre de kitesurf qui charge la moitié du prix de ses concurrents. 
  • Faire du yoga directement sur la plage.
  • Faire du vélo ou marcher sur la promenade en bord de mer.
  • S’offrir un massage, un soin ou etc. Les tarifs sont peu dispendieux, c’est le temps d’en profiter!