Petit budget Islande

« Le Camper Van est à la fois un gîte et un moyen de transport. »

Lydiane St-Onge

lire mon histoire

En 2013, je décide de quitter ma carrière prometteuse, ma vie routinière et de vendre mes biens pour partir à l’exploration de la planète et aller au bout de mes rêves.

Mes objectifs : me dépasser tant physiquement que psychologiquement, confronter mes peurs, voyager de façon responsable et aller à la rencontre des peuples qui m’accueillent.

À travers ces pages, j’espère pouvoir vous inspirer pour votre prochain voyage et vous amener à voir le monde différemment.

BILLET D’AVION 

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que les billets d’avion pour l’Islande ne sont relativement pas chers ! Pour ma part, j’ai réservé mes vols avec la compagnie d’aviation WowAir. Mon billet d’avion aller-retour m’a coûté 450$, taxes incluses. Le hic c’est qu’on doit débourser un montant supplémentaire pour le bagage en soute.  Malgré cet inconvénient, se rendre en Islande reste très abordable! C’est plutôt rendu sur les lieux, qu’on risque de faire exploser notre budget voyage, si nous ne sommes pas avertis. Heureusement, il existe différentes alternatives pour voyager en Islande, sans se ruiner!

HÉBERGEMENT

Camper Van (véhicule récréatif) :

Personnellement, j’ai visité l’Islande à bord d’un Camper Van loué auprès de la compagnie Happy Campers. À mon avis, cette option est la plus avantageuse de toutes, car elle répond à l’ensemble des besoins d’un voyageur aguerri. C’est-à-dire que le Camper Van est à la fois un gîte et un moyen de transport. Équipé d’un lit et d’une cuisinette, on peut décidément admettre que le Camper Van est un refuge mobile.

Ces avantages :

Le Camper Van permet aux voyageurs d’avoir une totale autonomie.  Comme :

  • Être mobile : Vous pouvez vous déplacez où vous le voulez et quand vous le souhaitez.
  • Se faire à manger : Évitez les restaurants et privilégiez un repas maison. Lorsque j’étais en Islande, j’ai préféré m’arrêter dans les épiceries Kronan(plus grandes diversités de produits frais comparativement au détaillant Bonus), afin de ne pas dépenser inutilement dans un restaurant. Disons-le, les restaurants sont hors de prix en Islande! Par exemple, un plat de pâtes peut s’élever jusqu’à 40$ – 50$. Mais encore, pour ne pas que votre épicerie vous coûte une fortune, je vous conseille d’amener dans votre bagage des collations telles que des noix, des barres tendres et pourquoi pas du pain accompagné de votre tartinade préférée. Cela vous permettra d’économiser sur place.  Par conséquent, prenez garde à la limite de poids de votre bagage. Il ne serait pas en votre avantage de payer un supplément pour le bagage… Soyez vigilant!
  • Moins dispendieux que l’hôtel : Louer un Camper Van pour une semaine coûte entre 1000$ et 1500$. Pour ma part, j’ai voyagé en Islande avec une amie, nous avons donc assumé les frais à deux. Finalement, c’est beaucoup plus économique qu’à l’hôtel, où les prix peuvent s’élever jusqu’à 400$ la nuit pour une modeste chambre, en haute saison.
  • Le confort :  Victime des intempéries de l’Islande, vous vous réjouirez d’être au sec la nuit.

Ces inconvénients :

  • Le coût de lessence : Malheureusement le gaz en Islande est très dispendieux. Par contre, si vous voyagé avec un partenaire, vous pouvez vous en sauver pour pas très cher. Par exemple, j’ai parcouru tout au plus 1 100 km en une semaine pour un total de 400$ pour du diesel (200$ par personne).
  • Dormir dans un camping : En Islande il est interdit de dormir sur la route. À titre informatif, je vous conseille de respecter cette règle, car les amendes reliées à cette infraction sont plutôt salées. Le tarif pour les campings est entre 10$ à 15$ par personne.

Comme vous l’aurez compris, le Camper Van n’est pas l’option la moins chère qui s’offre à vous, mais elle n’est pas non plus la plus chère! À mon avis, le Camper Van est l’option à privilégier, car elle offre des avantages incontestables et uniques en son genre!

La tente (faire du camping) :

Durant la saison estivale, ce type d’hébergement est prisé par les voyageurs. C’est une façon très économique de visiter l’Islande tout en profitant du plein air!

Ces avantages :

  • L’embarras du choix : En été, plus de 200 campings sont ouverts. Par contre, cette période de l’année correspond aussi à la haute saison, n’oubliez pas de réserver votre terrain à l’avance.
  • Pas cher ($) : Le tarif pour les campings joue entre 10$ à 15$ par personne.
  • Connecter avec la nature du pays :  Dormir dans une tente, permet de vivre l’aventure à fond. Si vous êtes mordus de plein air et n’avez pas peur des intempéries, cette option vous conviendra à coup sûr !

Ces désavantages : 

  • Être à la merci du vent et de la pluie : En raison de son climat rude, le territoire islandais est hostile. Il y a peu de végétation, et donc pratiquement pas d’arbre où s’abriter pour se protéger des vents et de la pluie. Dormir dans une tente peut s’avérer rapidement inconfortable (lire l’article : Quand partir en Islande, pour plus de détails sur le climat de l’Islande).
  • Prévoir un moyen de transport: Plusieurs possibilités s’offrent à vous! Vous pouvez faire de l’auto-stop, utiliser les transports en commun ($) ou louer une voiture ($$).
  • Difficile de conserver de la nourriture : vous devrez sans doute dépenser dans les restaurants ($$$).

 Camper en tente est certainement l’un des hébergements les plus économiques en Islande. Par contre, elle engendre des dépenses supplémentaires. Vous devrez choisir judicieusement votre mode de transport afin de respecter votre budget.

Couchsurfing : 

Dormir chez l’habitant, pourquoi pas? L’hébergement à domicile est l’alternative la plus économique qui soit! Vous ne dépensez pas un sou!

Ces avantages :

  • La gratuité : Le plus gros avantage du Couchsurfing est sans aucun doute, sa gratuité! C’est plutôt facile d’économiser lorsqu’on ne dépense pas!
  • Faire des rencontres : Le couchsurfing implique de rencontrer des gens de la région. Si le courant passe bien entre vous, ces derniers vous proposeront des activités hors des sentiers battus.
  • Découvrir la culture et les coutumes du pays : La meilleure façon de s’imprégner de la culture du pays est de vivre chez l’habitant.

Ces inconvénients :

  • Être disponible :  Vos hôtes seront ravis de vous avoir parmi eux. Il faut donc être enclin à la discussion, ce qui nécessite du temps et un minimum d’intérêt de votre part.
  • Prévoir un moyen de transport :  Vous devrez prévoir vos déplacements! L’auto-stop, les transports en commun($) et la location d’une bagnole($$) sont des options envisageables.

Auberges de jeunesse : 

Les auberges de jeunesse resteront pour toujours : le classique des backpackers ! Ce type d’hébergement est bon marché et attire les voyageurs venant des quatre coins du monde!

Ces avantages :

  • Se faire à manger :  La plupart des auberges de jeunesse sont équipées d’une cuisine accessible pour les voyageurs. Vous pourriez donc, faire un tour à l’épicerie et préparer vos repas à peu de frais.
  • Faire de belles rencontres : Ce type d’hébergement est idéal pour partager notre voyage avec d’autres voyageurs. Qui sait? Peut-être que vous y rencontrerez votre futur partenaire de voyage?

Ces inconvénients :

  • Peu commun dans le pays : Les auberges de jeunesse se font rares en Islande. La majorité se situe à Reykjavik.
  • Dispendieux : Comparativement aux auberges de jeunesse que j’ai pu fréquenter à travers le monde, ces dernières sont relativement chères : environ 40$ par nuit.
  • Prévoir un moyen de transport : Vous devrez vous déplacer, afin de profiter des attractions du pays, soit en privilégiant l’auto-stop, les transports en commun($) ou la location d’une voiture($$).

Surtout si vous voyagez seul, les auberges de jeunesse restent une alternative abordable à prendre en considération. C’est l’occasion rêvée de tisser de nouveaux liens et de partager votre expérience avec des gens tout aussi passionnés par les voyages que vous!

Airbnb :

Se sentir chez soi, à l’autre bout du monde! C’est ce qu’offre la formule Airbnb. Cette plateforme offre une variété d’hébergement allant aux maisons luxueuses jusqu’aux logements modestes. C’est à vous de rester raisonnable, afin de ne pas vous ruiner !

Ces avantages :

  • Un confort optimal : Le gros avantage du Airbnb, c’est que vous profitez de toutes les commodités qu’offre une habitation.
  • Se faire à manger : Ayant une cuisine à votre disposition, c’est le moment rêvé de faire une épicerie. Profitez de ce luxe pour vous approvisionner en nourriture et vous concocter des repas dignes d’un chef, à même votre hébergement. Évitez de dépenser inutilement dans les restaurants, vous sauverez un tas d’argent!
  • Services personnalisés : Chaque hôte offre un service distingué. Certains vous offriront de vous récupérer à l’aéroport et de vous y ramener pour peu de frais. D’autres fourniront le déjeuner, style « Bed and Breakfast ». Chose certaine, vos hôtes ne manquerons pas de vous indiquer les attraits touristiques à visiter près du lieu d’habitation.

Ces désavantages :

  • Peut être très dispendieux : Pour un hébergement modeste, les prix varient entre 100$ et 150$ par nuit, excluant les frais de service. Par contre, si vous voyagé accompagné vous pouvez diviser le montant entre vous, ce qui est beaucoup plus économique!
  • Prévoir un moyen de transport : Si vous ne comptez pas faire de pouce, vous devrez planifier un montant d’argent pour vos déplacements. Vous pouvez utiliser les transports en commun ($) ou louer une voiture pour plus d’autonomie ($$).

 

TRANSPORT

Louer une voiture :

Louer une voiture permet d’avoir une totale autonomie lors de vos déplacements. Les prix varient selon le modèle que vous choisissez. Le tarif demandé pour une voiture standard pour 7 jours de location varie en moyenne entre 400$ et 700$. N’oubliez pas, vous aurez à débourser pour l’essence (400$ pour plus ou moins 1000 km/diesel).

Utiliser les transports en commun : 

Utiliser les transports en commun peut s’avérer être une option bon marché si vous voyagé seul. Pour connaître l’horaire, les lignes et le tarif des différentes compagnies, consultez le site publictransport.is. Reykjavik Excursions, SBA-Norðurleið, Sterna et Strætó sont les principales compagnies qui desservent l’île. Malheureusement, chacune de ces compagnies a ses lacunes en ce qui concerne les réseaux qu’elles couvrent et leurs horaires. Personnellement je vous conseille de voyager avec la compagnie Strætó, car elle opère toute l’année, en plus d’offrir les services les plus fréquents et de posséder le réseau le plus étendu.  Je vous conseille également de télécharger leur application Strætó sur votre cellulaire. Exceptionnellement, cette compagnie n’offre pas de forfaits, les billets s’achètent à l’unité au coût de 5,50$. En ce qui concerne les autres compagnies, certaines offrent des forfaits. Il est donc de votre devoir de vérifier si les forfaits correspondent avec votre itinéraire et vos besoins. Bref, voyager en bus, demande une certaine planification et les dépenses alloués aux transports peuvent se multiplier rapidement si l’on en abuse.

L’auto-stop : 

N’ayez pas peur de faire de l’auto-stop en Islande, ce pays est hyper sécuritaire. En plus, faire du pouce est un moyen astucieux de se déplacer d’un bout à l’autre du pays, sans dépenser un sou. Le hic, c’est que vous devez disposer de beaucoup de temps devant vous, car il peut parfois être long avant de tomber sur un bon samaritain.  Mais encore, votre bagage sera limité, il sera donc difficile de stocker de la nourriture. Vous devez alors prévoir un budget pour vos repas aux restaurants.

 

3 TRUCS POUR  ÉCONOMISER EN ISLANDE

  • ÉVITEZ LES RESTAURANTS! ($$$)
  • ÉVITEZ LES HÔTELS! ($$$)
  • ÉVITEZ LES ACTIVITÉS ORGANISÉES! ($$$)

Ce sont tous des attrapes touristes, vous payerez beaucoup trop cher pour ce que vous y gagnerez!