Voyager de façon responsable


                                

Je suis tellement heureuse que l’on puisse recommencer doucement à voyager et explorer notre belle planète. J’ai eu envie de vous partager quelques idées afin d’être plus responsable dans nos escapades et de faire de meilleurs choix pour la planète, l’économie locale et l’avenir du pays que l’on visite! C’est tout naturellement que j’ai accepté de m’associer avec Air France pour la rédaction de cet article qui j’espère, nous permettra d’y voir plus clair et de faire de meilleurs choix dans notre façon de voyager.

Il y a un impact global de notre venue dans un pays et nos actions engendrent des répercussions environnementales, sociales et économiques. Nos actions ont un réel pouvoir; celui de perpétuer une pratique néfaste ou alors d’encourager des initiatives qui ont un impact positif à tous les niveaux. La balle est dans notre camp!

Pour commencer, on ne peut passer sous silence le fait qu’en prenant l’avion, nous contribuons au changement climatique. Alors, que peut-on faire pour atténuer les effets négatifs sur notre environnement?

D’abord, certains pourraient croire qu’il faut s’abstenir de voyager. Il ne faut pas s’y méprendre. En fait, voyager permet de soutenir l’économie locale du pays d’accueil. Sans compter qu’explorer la planète permet de se sensibiliser aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques des communautés locales. Il n’y a pas de meilleur moyen que d’être sur place et de s’imprégner de la réalité d’un endroit pour mieux le comprendre et le soutenir! Cela reste mon humble avis.

Ensuite, je vous propose des actions concrètes pour minimiser l’impact environnemental de nos déplacements en avion:

-Diminuer le nombre de vols d’avion en prenant des vacances de plus longue durée. Concentrer ou remplacer les réunions d’affaires à l’étranger par des rencontres virtuelles.

-S’informer sur le type d’avion avec lequel on voyage, car il y en a qui sont beaucoup plus légers et qui consomment moins de carburant comme le A350!

-Réduire le poids de nos bagages, puisque plus l’avion est léger, moins il consomme de carburant!

-Choisir une compagnie aérienne qui possède une flotte d’avions plus récente, qui utilise du carburant d’aviation durable et qui fait des efforts pour délaisser l’utilisation de plastique à usage unique ou de papier à bord des avions. Et oui ça l’existe! Air France est justement un très bel exemple de compagnie qui fait tout cela et bien plus! Ces derniers ne se gênent pas à changer une grande majorité de leurs pratiques afin d’être le plus écoresponsable!

-La pollution sonore fait aussi partie des impacts environnementaux à considérer. En s’informant sur le type d’appareil, il est possible d’opter pour un voyage avec une empreinte sonore réduite. Les avions de nouvelle génération comme l’A350 ont une empreinte sonore réduite de 40%.

-Privilégier les vols les plus directs possibles lorsque cela est disponible, car les avions consomment plus de carburant au décollage.

-Contribuer à des projets de reforestation comme Carbone Boréal, Trip and Tree, Planetair, Compensation CO2 Québec en calculant son empreinte environnementale à la hauteur du CO2 émis lors de nos vols.

En complément, voici une petite liste non exhaustive de gestes concrets à faire sur place dans le but de nous inspirer à voyager plus responsablement:

-Apporter une bouteille d’eau réutilisable et purifier notre eau sur place à l’aide de pastille de chlore, d’une pompe avec un filtre au charbon ou d’un Life Straw au lieu de consommer des bouteilles d’eau en plastique.

-Ne pas encourager les organismes qui maltraitent les animaux (promenade à dos d’éléphant, séance photo avec un tigre, nage avec les dauphins, etc.).

-Opter pour les déplacements alternatifs (vélo, marche, transport en commun).

-Fréquenter des marchés en vrac et essayer de nous procurer des aliments locaux et de saison.

-Choisir un mode d’hébergement local plutôt qu’une chaîne d’hôtels internationale, permet de mieux soutenir l’économie du pays.

-Respecter les habitudes de vie et les coutumes locales, c’est adapter notre comportement à la culture du pays pour voyager de façon plus responsable au niveau social.

-Rapporter des souvenirs conçus par les habitants (et non made in China) afin d’encourager l’économie locale.

Au final, il n’y a rien de parfait, mais si chacun de nous fait des choix éclairés et s’efforce de poser quelques gestes responsables, cela fera une immense différence sur l’avenir de notre planète et du voyage!

Sur ce, je vous souhaite un bon retour à l’exploration de notre monde!

Cet article a été rédigé dans le cadre d’une collaboration avec Air France qui pose des actions concrètes, notamment au Canada, afin de réduire leur impact environnemental et je salue leurs gestes!

Lydiane St-Onge

lire mon histoire

En 2013, je décide de quitter ma carrière prometteuse, ma vie routinière et de vendre mes biens pour partir à l’exploration de la planète et aller au bout de mes rêves.

Mes objectifs : me dépasser tant physiquement que psychologiquement, confronter mes peurs, voyager de façon responsable et aller à la rencontre des peuples qui m’accueillent.

À travers ces pages, j’espère pouvoir vous inspirer pour votre prochain voyage et vous amener à voir le monde différemment.